Cyberlog.eu
Pour une Bretagne libre...

Accueil > Enquêtes en ligne > Présentation des outils d’enquête en ligne de Cyberlog

Présentation des outils d’enquête en ligne de Cyberlog

mercredi 9 décembre 2009, par bc

Présentation des outils d’enquête en ligne de Cyberlog

Bernard Couapel

- Pour accéder aux enquêtes actives, allez sur http://cyberlog-corp.com/limesurvey

- Pour répondre à la deuxième enquête menée à partir du 6 mars 2010, allez sur Cyberlog-corp.com : Enquête sur les logiciels libres version 2. Cela ne vous prendra que quelques minutes.

- Pour répondre à cette deuxième enquête dans une autre langue, allez sur Cyberlog-corp.com : survey on free software version 2, puis choisissez votre langue dans la liste située à droite du message "Translate into :".

- To answer our second survey, simply go to : Cyberlog-corp.com : survey on free software version 2
then choose your language in the "Translate into :" dropdown. It only takes a few minutes.

- Vous pouvez aussi répondre à une enquête sur l’utilisation de bornes wifi publiques (hotspots).

Ce document présente les outils d’enquêtes en ligne de Cyberlog (http://cyberlog-corp.com).L’exemple traité porte sur l’enquête effectuée sur les logiciels libres en mai-juin 2007.Nous utilisons une interface intuitive qui permet d’analyser en direct les corrélations entre les réponses afin d’évaluer rapidement la cohérence des données et d’interroger leur pertinence par un survol des corrélations bi ou tri variées et d’en déduire des stratégies d’analyse.

Nous travaillons actuellement sur le portage de nos enquêtes et applicat ions d’analyse sur la plateforme libre limesurvey. Les futures versions d’enquêtes intégreront le multilinguisme, la gestion de panels de répondants et l’extraction de profils de répondants basés sur la corrélation entre toutes les réponses du questionnaire, ainsi que des outils d’extraction d’information de corrélation, analyse multivariée, matrice de satisfaction et exportation vers les outils d’analyse statistiques du marché (R, SAS, SPSS, XlStat, excel et autre).

Nous proposons à nos clients l’hébergement de leurs enquêtes sur notre serveur ou bien la mise à disposition de nos outils sur leur serveur dans une démarche de développement « agile » favorisant la disponibilité progressive des fonctions attendues et de leur évolution dans le temps.Cette démarche peut s’articuler ainsi :

  • définition avec le client des besoins et priorités à atteindre en fonction de ses contraintes de temps et de budget.
  • installation d’une plateforme d’enquêtes en ligne limesurvey sur leur serveur
  • exportation des enquêtes existantes sur la plateforme limesurvey
  • formation des concepteurs d’enquêtes à la plateforme, soit en intra entreprise, soit dans nos locaux à Rennes ou encore à distance sur notre plateforme d’e-learning moodle.
  • Ajout de fonctionnalités d’analyse sur leur plateforme (tableau croisé, analyse tri-variée, matrice de satisfaction...)
  • Analyse et développement de fonctionnalités additionnelles.

Enquête sur les logiciels libres (Mai 2007)

Question 0 Titre : Rester informé

Si vous
souhaitez recevoir des informations sur notre activité formation
et développement en logiciel libre, tapez votre adresse email :


Question 1 Titre : Connaissance

Connaissez
vous l’existence des logiciels libres ?


Oui

Non


Question 2 Titre : Citation

Si oui, pouvez
vous me citer les trois premiers qui vous viennent à l’esprit
 :


Question 3 Titre : Utilisation

Utilisez
vous des logiciels libres ?


Oui

Non


Question 4 Titre : Contexte Utilisation

Si
oui, dans quel cadre les utilisez vous ?

Au travail
Chez vous
En formation
Dans des cyber
café
Autre précisez :


Question 5 Titre : Classement des critères

Classez
les critères de choix d’un logiciel du plus important au moins
important. (Pour cela mettez votre critère le plus important en
haut de la liste grâce à la touche monter, puis réitérer
l’opération pour le second et ainsi de suite.)


7 réponses


Question 6 Titre : Ergonomie

Diriez vous
que les logiciels libres sont faciles à utiliser, ont une bonne
ergonomie ?


pas du tout d’accord

plutôt pas d’accord

indifférent

plutôt d’accord

tout à fait d’accord


Question 7 Titre : Fiabilité

Diriez vous
que les logiciels libres sont fiables, n’ont pas de bugs ?

pas du tout d’accord

plutôt pas d’accord

indifférent

plutôt d’accord

tout à fait d’accord


Question 8 Titre : Performance

Diriez vous
que les logiciels libres sont performants ?


pas du tout d’accord

plutôt pas d’accord

indifférent

plutôt d’accord

tout à fait d’accord


Question 9 Titre : Support technique

Diriez
vous que les logiciels libres possèdent un support technique de
qualité ? (résolution des problèmes rapidement et facilement
grâce à l’utilisation d’un réseau, des forums.)

pas du tout d’accord

plutôt pas d’accord

indifférent

plutôt d’accord

tout à fait d’accord


Question 10 Titre : Compatibilité

Diriez
vous que les logiciels libres ont une bonne compatibilité avec
d’autres logiciels ou des versions antérieures ?


pas du tout d’accord

plutôt pas d’accord

indifférent

plutôt d’accord

tout à fait d’accord


Question 11 Titre : Intérêt utilisation

Les
logiciels libres sont des logiciels présentant les mêmes
fonctionnalités que les logiciels propriétaires (Microsoft
office, Windows...), mais qui sont gratuits et dont l’utilisation
diffère quelque peu. Diriez vous que vous seriez ou que vous
êtes intéressé par l’utilisation de ces logiciels ?

pas du tout d’accord

plutôt pas d’accord

indifférent

plutôt d’accord

tout à fait d’accord


Question 12 Titre : Intérêt formation

Diriez
vous que vous seriez intéressé par une formation sur ces
logiciels ?


pas du tout d’accord

plutôt pas d’accord

indifférent

plutôt d’accord

tout à fait d’accord


Question 13 Titre : Lieu souhaité de
formation

Diriez vous qu’il serait préférable
d’effectuer votre formation sur votre lieu de travail ?

pas du tout d’accord

plutôt pas d’accord

indifférent

plutôt d’accord

tout à fait d’accord


Question 14 Titre : Intérêt développement

Diriez
vous que vous seriez intéressé par le développement ou
l’installation de ces logiciels dans votre entreprise ?


pas du tout d’accord

plutôt pas d’accord

indifférent

plutôt d’accord

tout à fait d’accord


Question 15 Titre : Connaissance Cyberlog

Connaissez
vous l’entreprise Cyberlog ?

Oui

Non


Question 16 Titre : Utilisation des services de
Cyberlog

Si oui, avez vous déjà, fait appel à ses
services ?


Oui

Non



Question 17 Titre : Satisfaction Cyberlog

Si
oui, diriez vous que vous êtes satisfait de la prestation
apportée ?


pas du tout d’accord

plutôt pas d’accord

indifférent

plutôt d’accord

tout à fait d’accord


Question 18 Titre : Comptabilité

Utilisez
vous un logiciel de comptabilité ?


oui

non


Question 19 Titre : Comptabilité logiciels

Si
oui, quel logiciel de comptabilité utilisez vous ?

CIEL
EBP
SAGE
Autre précisez



Question 20 Titre : Comptabilité logiciels libres
formation

Seriez vous intéressé par une formation
sur les logiciels libres de comptabilité ?


pas du tout d’accord

plutôt pas d’accord

indifférent

plutôt d’accord

tout à fait d’accord


Question 21 Titre : Comptabilité logiciels libres
développement

Seriez vous intéressé par
l’installation d’un logiciel de comptabilité libre dans votre
entreprise ?


pas du tout d’accord

plutôt pas d’accord

indifférent

plutôt d’accord

tout à fait d’accord


Question 22 Titre : Classement des critères
logiciels libres

Pourquoi choisiriez vous les
logiciels libres ? Classez les critères de choix du plus
important au moins important.(Pour cela mettez votre critère le
plus important en haut de la liste grâce à la touche monter,
puis réitérer l’opération pour le second et ainsi de suite.)


4 réponses


Question 23 Titre : Profil

Veuillez entrer
votre profil s’il vous plaît :

age

sexe

matrimonial

csp

diplome

habitat


Question 24 Titre : Profession

Quelle est
votre profession ou votre poste dans l’entreprise ? (ex : médecin,
comptable, adminstrateur réseaux, directeur, DRH...)

Distribution géographique des réponses

Pour représenter la géolocalisation des adresses ip, nous avons utilisé GoogleMap Api (google.com)

Résultat de l’enquête sur les logiciels libres

Kelly Prioux Mai 2007

L’analyse que nous allons présenter va permettre de mieux comprendre le marché du logiciel libre tel qu’il est perçu par la population interrogée. Cette analyse dite quantitative fait partie d’une des deux grandes approches d’une étude de marché (= « mise en œuvre d’un ensemble de techniques de collecte et de traitements d’information ayant pour objectif de mieux connaître un marché, dans le but de réduire l’incertitude des décisions ultérieures. » [1] )En effet une étude de marché utilise deux grandes approches : la démarche quantitative et la démarche qualitative. La démarche quantitative, celle que nous avons choisi de faire, répond au problème posé en s’appuyant sur de grands échantillons (c’est-à-dire un grand nombre de personnes interrogées, en général supérieur à 150). Bien conduite elle fournit des résultats représentatifs : c’est-à-dire que l’on peut généraliser au reste de la population ce qui a été détecté dans l’échantillon. Ce type d’étude quantifie des comportements ou des attitudes : qui consomme quoi ? Qui préfère quoi ? …

Cette démarche requière quatre phases de réalisation :

Etape 1 : Cadrage de l’étude. Il s’agit de traduire le problème initial en questions d’étude. En fonction du problème, les techniques d’études seront différentes. Dans cette étude, Cyberlog cherche à connaître les motivations et les freins des personnes pour l’utilisation des logiciels libres. En effet notre mission étant de démocratiser le libre qui est encore peu connu et peu utilisé il faut comprendre pourquoi les personnes ne se mettent pas au libre. C’est dans ce but que le questionnaire a été réalisé (cf. annexe 3 : questionnaire sur les logiciels libres).

Etape 2 : Collecte d’informations. Nous avons choisi d’administrer le questionnaire par le biais d’Internet. Ce mode d’administration répond à la montée de l’e-marketing, qui est plus ludique, plus rapide et moins contraignant pour les répondants. De plus, ce type d’administration permet de réaliser les enquêtes plus efficacement, les données s’inscrivent directement dans une base, et une partie de l’analyse vous est proposée. Enfin tout ceci s’effectue en gaspillant moins de papier, ce qui est un credo de l’entreprise Cyberlog. Clairement ce type d’administration à quatre avantages :- La rapidité- L’économie- La souplesse- La déterritorialisation des études- L’interrogation en plusieurs étapes [2]Pour amener les répondants sur ce questionnaire nous avons fait un mailing aux 228 adresses récoltées lors du phoning, cependant le taux de réponses a été très faible contrairement à ce que l’on escomptait et à la théorie du mailing (cf. partie 2, III, A). Nous pensons que cela est dû en grande parti au laps de temps qui s’est écoulé entre le phoning qui a duré deux semaines et l’envoi des mails trois semaines plus tard à cause de problèmes techniques. Suite à cette expérience nous avons mis en place une procédure pour l’envoi de mail pour éviter ces problèmes techniques. La majorité des réponses a donc été obtenue suite à un article paru sur toolinux.com qui pointait vers notre enquête. Ceci entraînant un biais non négligeable nous l’avons pris en compte dans le rapport d’étude. Ceci nous a permis de nous rendre compte qu’il est indispensable de mettre sur les questionnaires en ligne la question : comment êtes vous parvenu sur ce questionnaire ? Car pour cette enquête, nous n’avons pas pu distinguer les répondants à la suite du mailing, qui sont potentiellement notre cible de communication, de ceux provenant du référencement.

Etape 3 : Analyse des Informations. Les données quantitatives font l’objet de traitements statistiques. Nous avons choisi de réaliser un tri à plat et un tri croisé qui permettent de décrire les informations récoltées puis nous avons réalisé une analyse en composante principale et une classification ascendante hiérarchique pour pouvoir segmenter nos prospects, puis les cibler pour leur proposer les offres les plus adéquates possibles. L’analyse s’est réalisée sur 162 questionnaires.

Etape 4 : La rédaction du rapport d’étude. Les conclusions reprennent les résultats essentiels mis à jour lors des traitements des données. Elles doivent répondre clairement au problème posé au départ. Il a été remis à l’entreprise d’accueil un rapport de 85 pages, ce qui suit est la synthèse de ce rapport, les résultats essentiels mis en évidence par l’analyse de donnée.

Tri à Plat

- Notoriété

Nous avons tout d’abord voulu étudier le taux de notoriété de différents logiciels libres. Quels sont ceux qui viennent à l’esprit des individus ? Ceci pourra nous permettre de déterminer pourquoi certains logiciels sont plus connus que d’autres. Les résultats sont sans appels, comme le montre le graphique page 4. Trois sortent véritablement du lot : Linux, Mozilla Firefox et Openoffice. Pourquoi ces trois là ? Plusieurs hypothèses peuvent être formulées. Il faudrait les vérifier par une autre étude.

Premièrement Linux est sans doute perçu comme un précurseur, de plus sa mascotte TUX est très connue et très représentée. Ce système d’exploitation dispose d’une véritable identité visuelle. Mozilla quant à lui est souvent considéré comme étant plus sécurisé que Internet Explorer, car il est moins ciblé par les hackers. Deuxièmement, on remarque en général qu’un individu « lambda » utilise un système d’exploitation, un navigateur web et un logiciel de bureautique pour pouvoir travailler sur ordinateur. Il faudrait donc trouver quels sont les autres logiciels indispensables aux organisations afin de leur proposer l’alternative du libre.

Le taux de notoriété spontanée est le pourcentage de personnes qui citent spontanément une marque. Par définition le taux de notoriété spontanée est inférieur au taux de notoriété assistée. Ici Linux arrive en premier, suivi de très prêt par Mozilla Firefox. Vient ensuite openoffice qui est plus loin derrière. Ensuite avec un taux de notoriété nettement inférieur mais conséquent tout de même nous avons The Gimp et Apache.

Figure 4 : Notoriété spontanée des logiciels libres

- Connaissance et lieu d’utilisation.

La connaissance des logiciels libres est de 97,7%, cependant ce taux reste à relativiser car le questionnaire ayant été administré par Internet, et notamment sur un site qui traitait du libre, la majorité des répondants connaissait le sujet.Ce tableau et ce graphe nous prouvent que les logiciels libres doivent encore faire leur chemin dans le monde des entreprises. Figure 5 : Graphique montrant les lieux où sont utilisé les logiciels libres

- Critères de choix et notation

Figure 6 : Graphique montrant les avantages recherchés dans un logiciel

Le top Quatre est La Fiabilité, La Performance, La sécurité et Le prix. Nous comparerons cette question avec celle sur les critères de choix d’un logiciel libre et ses notations.La plus haute note atteinte par les logiciels libres concerne la performance qui était un critère du top quatre vu précédemment. Ensuite viennent le service après vente c’est-à-dire le support technique et la compatibilité qui ne faisaient pas partis des critères les plus importants dans le choix d’un logiciel. La fiabilité a une moyenne plus faible alors que c’est le premier critère de choix d’un logiciel. Il serait donc peut être intéressant pour l’avenir des logiciels libres de travailler sur ce point tant au niveau technique que de la communication.La plus haute note est obtenue par l’utilisation des logiciels libres ce qui semble normal vu que derrière il n’y a pas de notion de coût qui apparaît. Les personnes sont plus intéressées par l’installation et ou le développement de ces logiciels dans l’entreprise que par la formation. Cette dernière obtient quand même une note relativement correcte. Ces résultats sont très prometteurs pour une des missions des acteurs du libre : démocratiser le libre dans les organisations.Figure 7 : Graphique montrant les avantages recherchés dans un logiciel libre

Ici on s’aperçoit que les logiciels libres ont d’autres arguments convaincants pour leur utilisation que ne possèdent pas les logiciels propriétaires ; comme la gratuité, le refus de monopole et la disponibilité au code source. Ensuite viennent la fiabilité et la sécurité qui sont des critères importants dans le choix d’un logiciel comme nous l’avons vu précédemment. L’esprit d’entraide attire aussi les utilisateurs. En effet le libre est une philosophie, une façon de vivre ...Cependant la fiabilité et la sécurité ont obtenu un score assez faible alors qu’il s’agissait des premiers critères de choix d’un logiciel. Ceci peut venir d’une croyance que les logiciels libres ne sont pas très fiables, ni sécurisés. Il faudrait donc communiquer sur ce thème pour prouver la fiabilité et la sécurité du libre qui est parfois supérieure aux logiciels propriétaires. Cette croyance peut être due au fait que ces logiciels sont gratuits car « gratuit » est en général synonyme de manque de qualité. Nous avons des arguments pour prouver le contraire il suffit donc de les exploiter.

- Recommandations 

  • Comprendre la notoriété de linux, mozilla et openoffice. Ceci suppose de mener une nouvelle enquête qui pourra être qualitative cette fois. Ceci permettra peut être d’appliquer la même recette pour les autres logiciels libres ce qui augmentera probablement leur taux d’utilisation.
  • Il faudrait mener une grande action de promotion du libre pour le faire connaître. En effet bien que les taux recueillis par l’approche quantitative soient très élevés, la réalité, surtout dans le monde des organisations, est différente. Cet écart entre les résultats de l’étude quantitative et ceux de l’étude qualitative tient au fait de la différence des populations interrogées. En effet les répondants du questionnaire en ligne ont été en majorité des personnes connaissant déjà le libre puisqu’ils ont répondu à l’enquête par le biais d’un site traitant de ce sujet. Cette action de promotion pourrait commencer par faire connaître le libre dans les écoles, car si on apprend aux individus dès leur plus jeune âge à se servir de ces logiciels, ils préféreront utiliser ceux-ci par peur du changement. La ville de Brest est déjà rentrée dans cette démarche en distribuant des cédéroms contenant différents logiciels libres, aux étudiants de Bretagne. Il faudrait rendre cette action systématique dans toutes les régions de France. D’autres actions de promotion peuvent être envisagées. Il faudrait pour cela organiser des réunions avec les différentes associations de logiciel libre.
  • Les répondants semblent considérer les logiciels libres comme manquant de fiabilité et de sécurité alors que la fiabilité, nous l’avons vu, est le premier critère de choix d’un logiciel. Ceci semble donc être un frein important à l’utilisation de ces derniers et à leur installation dans les entreprises publiques ou privées. Il faudrait comprendre pourquoi le libre est considéré comme manquant de fiabilité. Nous l’avons vu plus haut ceci peut être dû à la gratuité de ces logiciels. La fiabilité des logiciels libres est un critère à travailler tant au niveau technique que de la communication. Il faut prouver que ces logiciels sont fiables et sécurisés peut être en comparant le nombre de serveurs qui sont sous Linux et ceux qui sont sous logiciels propriétaires ….

Tri Croisé

Ici nous allons faire la synthèse du tri croisé qui précède, nous allons essayer de faire émerger des tendances ce qui nous donnera la possibilité de faire des recommandations par la suite. Nous allons prendre une à une chaque distinction et voir ce que l’on peut en retirer. Puis nous donnerons les critères de segmentation sociodémographiques qui nous semblent les plus pertinents à prendre en compte.

- Au niveau de la profession

Il y a incontestablement des différences du fait que l’on soit informaticien ou non. Tout d’abord les informaticiens connaissent tous et utilisent tous le libre ce qui est positif pour notre activité car ce domaine n’est donc pas marginal au niveau des professionnels de l’informatique. Au niveau des critères de choix d’un logiciel les premiers critères sont communs : performance et fiabilité cependant les critères d’après diffèrent. En effet pour les non informaticiens l’ergonomie et le prix ont de l’importance ce qui n’est pas forcément le cas pour les informaticiens. Pour eux c’est le support technique qui a de l’importance. A ce niveau on peut donc dire que la fiabilité et la performance sont des critères forcément attendus de la part d’un logiciel. Ces critères n’augmenteront pas la satisfaction mais pourront créer de l’insatisfaction si les logiciels proposés ne répondent pas à ces critères.Les autres critères que nous avons détectés peuvent quant à eux augmenter la satisfaction des utilisateurs. C’est pourquoi il faudra faire attention à l’ergonomie et insister sur la gratuité lorsque l’on s’adressera à des non informaticiens et bien présenter notre alternative de support technique, le webfix aux informaticiens.Ensuite on s’aperçoit que le libre a une moins bonne image chez les non informaticiens. En effet toutes les moyennes sont inférieures à celles des informaticiens et ceci quelque soit la question posée. Il faudrait donc communiquer au niveau de la qualité du libre sur cette cible car elle n’en est pas tout à fait convaincue. De même ils sont moins enclins à l’utilisation de ce type de logiciel, à leur développement et à une formation. Au niveau de la question pourquoi choisiriez vous les logiciels libres il n’y a pas de différences majeures entre ces deux catégories de personnes.

- Au niveau de la CSP

On voit que les moins informés au niveau des logiciels libres sont les agriculteurs. De plus ceux qui utilisent le moins ces logiciels sont évidemment les agriculteurs puis les artisans, commerçants, chefs d’entreprise et enfin les cadres supérieurs. Il faudrait peut être réaliser une campagne d’information sur ces derniers.Au niveau des critères de choix d’un logiciel l’hypothèse formulée au dessus comme quoi la performance et la fiabilité sont des attributs naturellement attendus par l’utilisateur semble être vérifiée par la segmentation en fonction de la CSP. Il faudra donc faire très attention à n’utiliser des que des logiciels libres performants et fiables dans le cadre de l’activité de Cyberlog pour éviter de créer de l’insatisfaction chez l’utilisateur, ce qui peut être très préjudiciable pour l’entreprise. La sécurité et le prix sont également des critères très importants. Enfin l’ergonomie est importante pour les artisans, chefs d’entreprise et commerçants, pour les étudiants et pour les professions libérales. Ceci s’explique sans doute par le fait que ces personnes n’ont pas de professionnel de l’informatique derrière eux. Il faut donc que l’informatique soit le plus simple possible pour eux.Le libre a une moins bonne image chez les agriculteurs, les artisans, les commerçants, les chefs d’entreprise, chez les cadres supérieurs, les demandeurs emplois. A contrario le libre a une image très favorable chez les étudiants, élément positif car ce sont les actifs de demain. Il a également une bonne image chez les cadres moyens et les employés ce qui ne donne pas grand-chose car a priori ils n’ont pas de pouvoir de décision dans leurs entreprises, cependant cela peut être intéressant pour l’activité formation. Enfin le libre a aussi une bonne image au niveau des professions libérales, ceci est très intéressant et peut constituer une clientèle car à contrario des deux dernières catégories eux ont entièrement le pouvoir de décision il faudrait donc essayer de prospecter dans cette voie.Les personnes les plus intéressées par la formation et le développement des logiciels libres sont également les cadres moyens, les employés, les étudiants et les professions libérales. Cependant les demandeurs emploi sont aussi très intéressés par l’utilisation, la formation et le développement de ces logiciels. Ce sont eux qui ont donné les notes les plus élevées.Les deux critères de choix récurrents pour les différentes CSP sont le refus de monopole et la transparence du libre. Ensuite vient la gratuité sauf pour les professions libérales. Là encore ce point est positif pour notre entreprise car si ils ne sont pas obnubilés par le prix ils hésiteront moins à payer des prestations de service dans ce domaine. De plus cette catégorie considère que le libre est plus fiable et plus sécurisé que les autres logiciels, vu l’importance de la fiabilité dans le choix d’un logiciel cette catégorie est très intéressante pour nous. Les étudiants ont aussi décrété que le libre était plus fiable, ceci sera intéressant dans l’avenir quand ces personnes seront amenées à prendre des décisions. Enfin dernier point positif, les cadres supérieurs ont estimés que le libre était plus sécurisé.

- Tri croisé en fonction de l’âge

L’image très positive des étudiants pour le libre nous a amené à réaliser un tri croisé en fonction de l’âge. Cette analyse a été très intéressante. En effet la courbe de connaissance et d’utilisation est de cette forme : Figure 8 : Schéma montrant le taux de connaissance et d’utilisation des logiciels libres en fonction de l’âge.

Cette courbe montre que le libre est plus connus et plus utilisé par les 16-29 et les 40-59 avec un « vide » pour les 30-39. Pourquoi cette courbe ? Il faudrait chercher dans l’histoire des logiciels, voir ce qui a été fait. Une hypothèse peut être émises cependant, les 40-59 ans sont nés entre 1967 et 1948. Le début du libre et toute son émulation ce sont réalisés entre 1970 et 1980, 1983 étant la dernière date mentionnée dans l’histoire du logiciel libre. On peut donc supposer que la fin des années 80 et les années 90 ont connus un essoufflement au niveau des logiciels libres et que c’est seulement en 2000 qu’ils ont retrouvé de l’intérêt auprès de la population. Cette hypothèse est à vérifier, mais reste une voie intéressante à explorer. En effet ceci signifierait que pour que le libre se développe il faudrait communiquer encore plus dessus, créer une émulation.Pour les 40-59 ans l’ergonomie est un critère de choix important.Le libre a une moins bonne image chez les 30-49 ce qui est logique quand on regarde la figure 8. Ce sont les 16-29 qui sont les plus intéressés par l’utilisation, la formation et le développement de ces logiciels. Les 16-29 ans considèrent que le libre est plus fiable et plus performant, et les 50-59 qu’il est plus sécurisé et qu’il y a plus de dynamisme. Tout ceci corrobore ce qu’on a dit plus haut. La conclusion à toute cette étude c’est que si l’on veut étendre le libre dans les organisations il va falloir faire une vaste campagne de communication et d’information pour le faire connaître. En effet si les personnes ne le connaissent pas, par peur de l’inconnu et par rationalité, elles ne se lanceront pas dans l’aventure du libre.

Au niveau de l’habitat on peut voir que globalement plus le niveau de population est élevé plus le libre a une bonne image et suscite l’intérêt au niveau de l’utilisation, de la formation et du développement.

- Recommandations 

  • Il faudra faire une veille très active sur la performance et la fiabilité des logiciels traités dans notre entreprise pour ne pas créer d’insatisfaction.
  • Pour les non informaticiens il faudra insister sur l’ergonomie et la gratuité, pour les informaticiens sur notre support technique : « le webfix »
  • Au niveau des CSP, il faudrait concentrer nos premières démarches de prospection sur les professions libérales.
  • Le tri croisé en fonction de l’âge nous indique qu’il serait judicieux d’organiser une grande campagne de communication et d’information sur le libre, notamment avec l’aide des associations pour les logiciels libres.

Synthétiser et évaluer

- Analyse en Composante Principale

La méthode poursuit un double objectif :

  • Résumer efficacement un grand nombre d’informations en un plus petit nombre de dimensions appelées facteurs, configurées de manière à conserver le maximum de l’information présente dans les données initiales.
  • Evaluer l’existence d’une structure sous jacente : on explore les données en les visualisant par une représentation graphique (mappings). L’analyse situe sur ce repère différents groupes de consommateurs : les facteurs sont les axes du graphique. L’ACP permet donc de réduire le nombre de variable tout en faisant émerger des axes factoriels. L’objectif pratique est de nommer les axes factoriels (les deux extrémités)Dans notre cas l’A.C.P. donne ceci :
  • Les moyennes des critères sont toutes supérieures à trois ce qui signifie que tout les critères sont importants pour les utilisateurs.
  • L’écart type est assez faible il y a donc peu d’hétérogénéité, peu de disparité au niveau des réponses.
  • Pratiquement tous les critères sont corrélés entre eux de manière positive. Cependant le niveau de corrélation est assez faible en effet le plus fort taux tourne autour de 0,3.
  • Nous avons décidé de retenir trois axes pour pouvoir restituer environ 76% de l’information. Le critère de kaiser n’a pas été retenu car il ne permettait pas de restituer assez d’information.

- Classification Ascendante Hiérarchique

Classifier, c’est regrouper entre eux des objets similaires selon tel ou tel critère. Les diverses techniques de classification (ou d’’analyse typologique’, de ’taxonomie’, ou ’taxinomie’ ou encore ’analyse en clusters’ (amas)) visent toutes à répartir n individus, caractérisés par p variables X1, X2, ..., Xp en un certain nombre m de sous-groupes aussi homogènes que possible.On distingue deux grandes familles de technique de classification :- La classification non hiérarchique ou partitionnement, aboutissant à la décomposition de l’ensemble de tous les individus en m ensembles disjoints ou classes d’équivalence ; le nombre m de classes est fixé.- La classification hiérarchique : pour un niveau de précision donné, deux individus peuvent être confondus dans un même groupe, alors qu’à un niveau de précision plus élevé, ils seront distingués et appartiendront à deux sous-groupes différents.Cette analyse permet de réduire le nombre d’individus en faisant émerger des groupes d’individus. L’objectif pratique est de décrire ces groupes (classes, segments).Dans notre cas ces groupes seront construits en fonction de l’avantage recherché dans le produit.Dans notre cas l’analyse nous a donné quatre classes que nous avons placées sur les trois axes retenus grâce aux barycentres des classes. Veuillez vous référez au schéma qui suit :

Figure 9 : Schéma récapitulatif de l’ACP et de la CAH 59 personnes font parties de la classe 1, 67 de la classe 2, 28 de la classe 3 et 29 de la classe 4. Composition des classes :

Classe Age CSP Diplôme Habitat Profession Avantages Recherchés
Mode 1 3 2 6 2 0 Performance
Moyenne 59 2,847 4,254 4,321 2,107 Non informaticien et ergonomie
Mode 2 3 2 6 1 0 Ergonomie
Moyenne 67 2,940 3,910 4,272 1,878 Non informaticien
Mode 3 3 5 3 1 1 Support technique
Moyenne 28 2,607 3,75 3,538 1,653 Informaticien et fiabilité
Mode 4 3 2 6 2 1 Support technique
Moyenne 29 2,862 3,620 4,142 1,857 Informaticien et ergonomie

- Profil des Classes 

C1 : Personne non professionnelle de l’informatique d’une trentaine d’année en général, la plupart du temps cadre moyen ayant fait des études assez élevées (de BAC+3 à BAC+5) et habitant dans une région de 20 000 à 100 000 habitants.

C2 : Personne non professionnelle de l’informatique d’une trentaine d’année en général, la plupart du temps cadre moyen ayant fait des études assez élevées (de BAC+3 à BAC+5) et habitant dans une région de 2 000 à 20 000 habitants.

C3 : Personne professionnelle de l’informatique d’une trentaine d’année en général, la plupart du temps employé ayant fait des études plus courtes (BAC+2) et habitant dans une région de 2 000 à 20 000 habitants.

C4 : Personne professionnelle de l’informatique d’une trentaine d’année en général, la plupart du temps cadre moyen ayant fait des études assez élevées (de BAC+3 à BAC+5) et habitant dans une région de 20 000 à 100 000 habitants.

- Recommandations

Cette dernière analyse va nous permettre de segmenter notre clientèle de prospects pour pouvoir par la suite mener des campagnes de communications ciblées et appropriées. En effet le concept marketing consiste dans son principe à étudier les besoins et attentes des publics pour définir et adapter l’offre de l’entreprise. Donc la segmentation client permet donc de comprendre nos prospects, et elle peut se définir ainsi : « c’est découper le public en ensembles homogènes en fonction de critères, les groupes doivent être exclusifs les uns des autres. ». Pour définir nos critères de segmentation nous sommes partis de nos données obtenues via notre enquête sur les logiciels libres, pour éviter les idées préconçues.

La classe C1 et C2 sont assez proches au niveau des critères de segmentation classiques (segmentation géographique et sociodémographique : « habitat ; âge, profession, CSP, niveau d’éducation… ») et également au niveau de la segmentation par avantages recherchés, il serait donc préférable de regrouper ces deux classes de façon à leur appliquer le même mode de communication et une offre semblable. Ces deux classes regroupent donc les personnes non expertes en informatique, l’ACP et la CAH nous ont permis de voir que ces personnes recherchaient avant tout l’ergonomie dans un logiciel et également la performance. Cependant nous avons cru déceler que la performance était un critère attendu par tous de la part d’un logiciel. Donc l’élément sur lequel il faudrait le plus travailler et insister serait l’ergonomie sans oublier pour chaque classe de mentionner la fiabilité et la performance des logiciels libres que l’entreprise propose.

La classe C3, elle, regroupe des professionnels de l’informatique de niveau d’étude et de CSP plus faible que la classe C4. Cette catégorie recherche avant tout le support technique dans un logiciel. Pour ces personnes il faudra donc faire une offre commerciale et une promotion de l’activité « webfix » que propose l’entreprise et qui est une plateforme de dépannage. Là encore, dans l’offre et la communication qui va autour il ne faudra pas oublier la notion de fiabilité et de performance.

La classe C4 peut être qualifiée de classe exigeante. Cette classe est composée de professionnels de l’informatique à haut niveau d’étude et de CSP. Nous la qualifierons d’exigeante car ces personnes recherchent l’ergonomie et le support technique, ainsi que la fiabilité et la performance. Il faudra donc être très vigilants lors de nos collaborations avec cette classe pour qu’ils nous fassent confiance et travaillent avec nous.

Pour résumer, notre communication et notre offre devront s’adapter à trois publics différents. Il faudra insister pour toutes les classes sur la fiabilité et la performance des logiciels libres avec lesquels Cyberlog travaille. Par rapport aux différentes classes il faudra insister et trouver des offres en fonction de l’ergonomie des logiciels ou du support technique ou les deux. Le support technique passe par l’activité webfix et l’ergonomie passe sûrement par l’activité formation et développement.

Tri à plat

Résultats
Nombre d’enregistrement(s) pour cette requête : 237
Nombre total d’enregistrements pour ce questionnaire : 237
Pourcentage du total : 100.00%
Résumé du champ pour -1 []
Si vous souhaitez recevoir des informations sur notre activité formation et développement en logiciel libre, tapez votre adresse email :
Réponse 62 26.16% 
Sans réponse 175 73.84% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
Connaissez vous l’existence des logiciels libres ?
Réponse Décompte Pourcentage
Oui (1) 232 97.89% 
Non (2) 5 2.11% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour -1 []
Si oui, pouvez vous me citer les trois premiers qui vous viennent à l’esprit :
Réponse 217 91.56% 
Sans réponse 20 8.44% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour -3 []
Si oui, pouvez vous me citer les trois premiers qui vous viennent à l’esprit :
Réponse 210 88.61% 
Sans réponse 27 11.39% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour -5 []
Si oui, pouvez vous me citer les trois premiers qui vous viennent à l’esprit :
Réponse 206 86.92% 
Sans réponse 31 13.08% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
Utilisez vous des logiciels libres ?
Réponse Décompte Pourcentage
Oui (1) 233 98.31% 
Non (2) 4 1.69% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
Si oui, dans quel cadre les utilisez vous ?
Réponse Décompte Pourcentage
Au travail (1) 154 64.98% 
Chez vous (2) 209 88.19% 
En formation (3) 36 15.19% 
Dans des cyber café (4) 12 5.06% 
Autre 8 3.38% 
Résumé du champ pour [1]
7[Classement 1]
Réponse Décompte Pourcentage
la performance (1) 94 39.66% 
la fiabilité (nombre de bug) (2) 54 22.78% 
l’ergonomie (3) 4 1.69% 
le prix (4) 36 15.19% 
le support technique (forums, réseaux d’aide) (5) 9 3.80% 
la compatibilité (avec d’autres logiciels ou des versions antérieures) (6) 16 6.75% 
la sécurité (moins sensible aux ataques virales) (7) 24 10.13% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour [2]
7[Classement 2]
Réponse Décompte Pourcentage
la performance (1) 42 17.72% 
la fiabilité (nombre de bug) (2) 69 29.11% 
l’ergonomie (3) 16 6.75% 
le prix (4) 19 8.02% 
le support technique (forums, réseaux d’aide) (5) 9 3.80% 
la compatibilité (avec d’autres logiciels ou des versions antérieures) (6) 18 7.59% 
la sécurité (moins sensible aux ataques virales) (7) 44 18.57% 
Non complété(e) 20 8.44% 
Résumé du champ pour [3]
7[Classement 3]
Réponse Décompte Pourcentage
la performance (1) 41 17.30% 
la fiabilité (nombre de bug) (2) 43 18.14% 
l’ergonomie (3) 38 16.03% 
le prix (4) 24 10.13% 
le support technique (forums, réseaux d’aide) (5) 19 8.02% 
la compatibilité (avec d’autres logiciels ou des versions antérieures) (6) 24 10.13% 
la sécurité (moins sensible aux ataques virales) (7) 28 11.81% 
Non complété(e) 20 8.44% 
Résumé du champ pour [4]
7[Classement 4]
Réponse Décompte Pourcentage
la performance (1) 27 11.39% 
la fiabilité (nombre de bug) (2) 27 11.39% 
l’ergonomie (3) 39 16.46% 
le prix (4) 31 13.08% 
le support technique (forums, réseaux d’aide) (5) 36 15.19% 
la compatibilité (avec d’autres logiciels ou des versions antérieures) (6) 25 10.55% 
la sécurité (moins sensible aux ataques virales) (7) 32 13.50% 
Non complété(e) 20 8.44% 
Résumé du champ pour [5]
7[Classement 5]
Réponse Décompte Pourcentage
la performance (1) 18 7.59% 
la fiabilité (nombre de bug) (2) 17 7.17% 
l’ergonomie (3) 36 15.19% 
le prix (4) 39 16.46% 
le support technique (forums, réseaux d’aide) (5) 59 24.89% 
la compatibilité (avec d’autres logiciels ou des versions antérieures) (6) 29 12.24% 
la sécurité (moins sensible aux ataques virales) (7) 19 8.02% 
Non complété(e) 20 8.44% 
Résumé du champ pour [6]
7[Classement 6]
Réponse Décompte Pourcentage
la performance (1) 7 2.95% 
la fiabilité (nombre de bug) (2) 6 2.53% 
l’ergonomie (3) 47 19.83% 
le prix (4) 22 9.28% 
le support technique (forums, réseaux d’aide) (5) 47 19.83% 
la compatibilité (avec d’autres logiciels ou des versions antérieures) (6) 57 24.05% 
la sécurité (moins sensible aux ataques virales) (7) 31 13.08% 
Non complété(e) 20 8.44% 
Résumé du champ pour [7]
7[Classement 7]
Réponse Décompte Pourcentage
la performance (1) 6 2.53% 
la fiabilité (nombre de bug) (2) 1 0.42% 
l’ergonomie (3) 37 15.61% 
le prix (4) 48 20.25% 
le support technique (forums, réseaux d’aide) (5) 38 16.03% 
la compatibilité (avec d’autres logiciels ou des versions antérieures) (6) 48 20.25% 
la sécurité (moins sensible aux ataques virales) (7) 39 16.46% 
Non complété(e) 20 8.44% 
Résumé du champ pour
Diriez vous que les logiciels libres sont faciles à utiliser, ont une bonne ergonomie ?
Réponse Décompte Pourcentage
pas du tout d’accord (1) 7 2.95% 
plutôt pas d’accord (2) 21 8.86% 
indifférent (3) 34 14.35% 
plutôt d’accord (4) 130 54.85% 
tout à fait d’accord (5) 45 18.99% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
Diriez vous que les logiciels libres sont fiables, n’ont pas de bugs ?
Réponse Décompte Pourcentage
pas du tout d’accord (1) 7 2.95% 
plutôt pas d’accord (2) 11 4.64% 
indifférent (3) 27 11.39% 
plutôt d’accord (4) 160 67.51% 
tout à fait d’accord (5) 32 13.50% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
Diriez vous que les logiciels libres sont performants ?
Réponse Décompte Pourcentage
pas du tout d’accord (1) 6 2.53% 
plutôt pas d’accord (2) 4 1.69% 
indifférent (3) 20 8.44% 
plutôt d’accord (4) 107 45.15% 
tout à fait d’accord (5) 100 42.19% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
Diriez vous que les logiciels libres possèdent un support technique de qualité ? (résolution des problèmes rapidement et facilement grâce à l’utilisation d’un réseau, des forums.)
Réponse Décompte Pourcentage
pas du tout d’accord (1) 9 3.80% 
plutôt pas d’accord (2) 10 4.22% 
indifférent (3) 36 15.19% 
plutôt d’accord (4) 106 44.73% 
tout à fait d’accord (5) 76 32.07% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
Diriez vous que les logiciels libres ont une bonne compatibilité avec d’autres logiciels ou des versions antérieures ?
Réponse Décompte Pourcentage
pas du tout d’accord (1) 8 3.38% 
plutôt pas d’accord (2) 10 4.22% 
indifférent (3) 32 13.50% 
plutôt d’accord (4) 119 50.21% 
tout à fait d’accord (5) 68 28.69% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
Les logiciels libres sont des logiciels présentant les mêmes fonctionnalités que les logiciels propriétaires (Microsoft office, Windows...), mais qui sont gratuits et dont l’utilisation diffère quelque peu. Diriez vous que vous seriez ou que vous êtes intéressé par l’utilisation de ces logiciels ?
Réponse Décompte Pourcentage
pas du tout d’accord (1) 4 1.69% 
plutôt pas d’accord (2) 3 1.27% 
indifférent (3) 4 1.69% 
plutôt d’accord (4) 42 17.72% 
tout à fait d’accord (5) 184 77.64% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
Diriez vous que vous seriez intéressé par une formation sur ces logiciels ?
Réponse Décompte Pourcentage
pas du tout d’accord (1) 13 5.49% 
plutôt pas d’accord (2) 21 8.86% 
indifférent (3) 86 36.29% 
plutôt d’accord (4) 69 29.11% 
tout à fait d’accord (5) 48 20.25% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
Diriez vous qu’il serait préférable d’effectuer votre formation sur votre lieu de travail ?
Réponse Décompte Pourcentage
pas du tout d’accord (1) 4 1.69% 
plutôt pas d’accord (2) 6 2.53% 
indifférent (3) 104 43.88% 
plutôt d’accord (4) 78 32.91% 
tout à fait d’accord (5) 45 18.99% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
Diriez vous que vous seriez intéressé par le développement ou l’installation de ces logiciels dans votre entreprise ?
Réponse Décompte Pourcentage
pas du tout d’accord (1) 4 1.69% 
plutôt pas d’accord (2) 4 1.69% 
indifférent (3) 28 11.81% 
plutôt d’accord (4) 74 31.22% 
tout à fait d’accord (5) 127 53.59% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
Utilisez vous un logiciel de comptabilité ?
Réponse Décompte Pourcentage
oui (1) 61 25.74% 
non (2) 176 74.26% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
Si oui, quel logiciel de comptabilité utilisez vous ?
Réponse Décompte Pourcentage
CIEL (1) 8 3.38% 
EBP (2) 7 2.95% 
SAGE (3) 8 3.38% 
Autre 28 11.81% 
Résumé du champ pour
Seriez vous intéressé par une formation sur les logiciels libres de comptabilité ?
Réponse Décompte Pourcentage
pas du tout d’accord (1) 192 81.01% 
plutôt pas d’accord (2) 6 2.53% 
indifférent (3) 12 5.06% 
plutôt d’accord (4) 19 8.02% 
tout à fait d’accord (5) 8 3.38% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
Seriez vous intéressé par l’installation d’un logiciel de comptabilité libre dans votre entreprise ?
Réponse Décompte Pourcentage
pas du tout d’accord (1) 190 80.17% 
plutôt pas d’accord (2) 8 3.38% 
indifférent (3) 16 6.75% 
plutôt d’accord (4) 14 5.91% 
tout à fait d’accord (5) 9 3.80% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour [1]
4[Classement 1]
Réponse Décompte Pourcentage
La gratuité (1) 86 36.29% 
Le refus de monopole (2) 50 21.10% 
La transparence (disponibilité du code source) (3) 46 19.41% 
L’esprit d’entraide du libre (forum) (4) 7 2.95% 
Plus de dynamisme (5) 6 2.53% 
Plus de sécurité (6) 22 9.28% 
Meilleure ergonomie (7) 0 0.00% 
Plus de fiabilité (8) 10 4.22% 
Plus performants (9) 10 4.22% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour [2]
4[Classement 2]
Réponse Décompte Pourcentage
La gratuité (1) 22 9.28% 
Le refus de monopole (2) 75 31.65% 
La transparence (disponibilité du code source) (3) 38 16.03% 
L’esprit d’entraide du libre (forum) (4) 25 10.55% 
Plus de dynamisme (5) 8 3.38% 
Plus de sécurité (6) 21 8.86% 
Meilleure ergonomie (7) 1 0.42% 
Plus de fiabilité (8) 27 11.39% 
Plus performants (9) 9 3.80% 
Non complété(e) 11 4.64% 
Résumé du champ pour [3]
4[Classement 3]
Réponse Décompte Pourcentage
La gratuité (1) 23 9.70% 
Le refus de monopole (2) 22 9.28% 
La transparence (disponibilité du code source) (3) 62 26.16% 
L’esprit d’entraide du libre (forum) (4) 40 16.88% 
Plus de dynamisme (5) 16 6.75% 
Plus de sécurité (6) 17 7.17% 
Meilleure ergonomie (7) 5 2.11% 
Plus de fiabilité (8) 17 7.17% 
Plus performants (9) 24 10.13% 
Non complété(e) 11 4.64% 
Résumé du champ pour [4]
4[Classement 4]
Réponse Décompte Pourcentage
La gratuité (1) 16 6.75% 
Le refus de monopole (2) 14 5.91% 
La transparence (disponibilité du code source) (3) 26 10.97% 
L’esprit d’entraide du libre (forum) (4) 61 25.74% 
Plus de dynamisme (5) 36 15.19% 
Plus de sécurité (6) 27 11.39% 
Meilleure ergonomie (7) 9 3.80% 
Plus de fiabilité (8) 21 8.86% 
Plus performants (9) 16 6.75% 
Non complété(e) 11 4.64% 
Résumé du champ pour
age
Réponse Décompte Pourcentage
moins de 16 ans (1) 3 1.27% 
16 à 19 ans (2) 15 6.33% 
20 à 29 ans (3) 92 38.82% 
30 à 39 ans (4) 80 33.76% 
40 à 49 ans (5) 33 13.92% 
50 à 59 ans (6) 14 5.91% 
60 à 69 ans (7) 0 0.00% 
Plus de 70 ans (8) 0 0.00% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
sexe
Réponse Décompte Pourcentage
homme (1) 221 93.25% 
femme (2) 16 6.75% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
matrimonial
Réponse Décompte Pourcentage
célibataire (1) 113 47.68% 
concubin (2) 41 17.30% 
PACS (3) 4 1.69% 
marié(e) (4) 71 29.96% 
séparé(e) (5) 3 1.27% 
divorcé(e) (6) 5 2.11% 
veuf/veuve (7) 0 0.00% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
csp
Réponse Décompte Pourcentage
agriculteur (1) 5 2.11% 
artisan,commerçant,chef d’entreprise (2) 7 2.95% 
cadre moyen (3) 60 25.32% 
cadre supérieur (4) 45 18.99% 
demandeur d’emploi (5) 6 2.53% 
employé (6) 47 19.83% 
étudiant/apprenti (7) 49 20.68% 
ouvrier (8) 0 0.00% 
profession libérale (9) 14 5.91% 
retraité (10) 1 0.42% 
sans emploi (11) 3 1.27% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour -1 []
Quelle est votre profession ou votre poste dans l’entreprise ?(ex : médecin, comptable, adminstrateur réseaux, directeur, DRH...)
Réponse 182 76.79% 
Sans réponse 55 23.21% 
Non complété(e) 0 0.00% 

Résumé du champ pour
diplome
Réponse Décompte Pourcentage
BEP/CAP (1) 24 10.13% 
BAC pro (2) 7 2.95% 
BAC (3) 27 11.39% 
BAC+2 (4) 42 17.72% 
BAC+3 (5) 36 15.19% 
BAC+4 (6) 19 8.02% 
BAC+5 (7) 60 25.32% 
>BAC+5 (8) 22 9.28% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 
Résumé du champ pour
habitat
Réponse Décompte Pourcentage
(1) 44 18.57% 
2000 à 20000 hab (2) 66 27.85% 
20000 à 100000 hab (3) 44 18.57% 
+ de 100000 hab (4) 51 21.52% 
région parisienne (5) 32 13.50% 
Sans réponse 0 0.00% 
Non complété(e) 0 0.00% 

Analyse d’une variable

Enquête 1178111491 : 237 réponses question 28
Question 28 : Veuillez entrer votre profil s’il vous plaît :

Réponse Nombre %
0 <2000 hab 36 15.72
1 2000 à 20000 hab 66 28.82
2 20000 à 100000 hab 44 19.21
3 + de 100000 hab 51 22.27
4 région parisienne 32 13.97
Total 229 99.99%

Analyse de corrélation de deux variables

Enquête 1178111491 Nombre de questions :25 Nombre de variables :30 Nombre de réponses :236 Question 25:Veuillez entrer votre profil s’il vous plaît :
Question 23:Veuillez entrer votre profil s’il vous plaît :

bivariée matrimonial x age 237 réponses

célibataire concubin PACS marié(e) séparé(e) divorcé(e) veuf/veuve
0 moins de 16 ans 3 3
1 16 à 19 ans 14 1 15
2 20 à 29 ans 58 22 2 10 92
3 30 à 39 ans 27 15 2 36 80
4 40 à 49 ans 10 3 17 2 1 33
5 50 à 59 ans 1 8 1 4 14
6 60 à 69 ans 0
7 Plus de 70 ans 0
113 41 4 71 3 5 0 237

Analyse de corrélation de trois variables

Enquête 1178111491 Nombre de questions :25 Nombre de variables :30 Nombre de réponses :236 Question 25:Veuillez entrer votre profil s’il vous plaît :
Question 23:Veuillez entrer votre profil s’il vous plaît :
Question 26:Veuillez entrer votre profil s’il vous plaît :

trivariée matrimonial x age x csp 237 réponses explication

indices corr matrimonial age csp nbre % Coher %
0 0:0:0 7 célibataire moins de 16 ans agriculteur 3 1.27 9 100
6 0:2:6 7 célibataire 20 à 29 ans étudiant/apprenti 25 10.55 112 67
11 3:3:2 7 marié(e) 30 à 39 ans cadre moyen 16 6.75 61 79
20 4:4:4 7 séparé(e) 40 à 49 ans demandeur d’emploi 2 0.84 6 100
26 5:5:5 7 divorcé(e) 50 à 59 ans employé 3 1.27 10 90
matrimonial age csp 49 21%

Matrice de satisfaction

Ci dessus est présentée la matrice de satisfaction que Cyberlog propose de mettre à votre disposition lors de vos études sur la satisfaction de vos clients.La partie en haut à gauche représente les points à améliorer, car les éléments de cette partie sont importants aux yeux du client mais on n’est pas très bien noté.La partie en bas à gauche est la partie où il ne faut rien faire.La partie en haut à droite est la partie où il faut que l’on maintienne nos efforts, car les éléments de cette partie sont importants aux yeux du client et on est bien noté.La partie en bas à droite est la partie où il ne faut rien faire car c’est peu important pour le client. On peut même réduire les efforts sur ces éléments pour faire des économies. De là on peut tirer des recommandations à faire pour l’entreprise.

Notes

[1Techniques d’études de marché, Eric Vernette, collection Explicit Vernette, 2004.

[2www.qualiquanti.com QualiQuanti, Le book des études on-line, novembre 2006

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © freelayouts sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License
{id_article}